Burger King : Bernard Boutboul conteste les propos qu'on lui attribue dans le journal 20 Minutes
samedi 3 septembre 2011 14:23

Vendredi, Bernard Boutboul, directeur général de Gira Conseil, accorde une interview à un journaliste de 20minutes.fr sur l'éventuelle arrivée de Burger King en France. Quelques heures plus tard, il découvre l'article en ligne. Il dément avoir tenu ces propos « fallacieux et mensongers ».

 

« 20minutes.fr a mis en ligne, ce vendredi 2 septembre 2011, un article intitulé « Burger King revient en France et pourrait racheter Quick » suite à une interview que j'ai donnée le matin même ayant été sollicité par un journaliste de ce journal, explique Bernard Boutboul. Suite à une rumeur persistante sur l'arrivée prochaine de Burger King en France, ce journaliste m'a contacté pour connaître mon point de vue. Ce que je lui ai exprimé en ces termes : Burger King est parti du territoire Français en 97 alors qu'ils avaient 45 restaurants estimant qu'il n'y avait pas de place pour 3 acteurs en France, Mc Donald's et Quick ayant pris une sérieuse avance sur le terrain.

Celui-ci formulera ensuite 3 questions distinctes auxquelles j'ai bien entendu apporté des éléments de réponse concis et appuyés par des chiffres marché, comme j'ai pour habitude de le faire, n'étant un adepte ni des spéculations gratuites ni des conclusions hâtives.

1re question : « Et si Burger King revenait quelle serait selon vous sa stratégie ? Ma réponse : je ne vois que 2 possibilités de pénétrer un marché : soit on ouvre unité après unité en rachetant des pas-de-porte ici et là, soit on réalise une acquisition d'un réseau déjà existant. Dans le premier cas, Burger King aurait au maximum une cinquantaine d'unités dans 7 à 10 ans. Dans le second cas, Burger King irait beaucoup plus vite et surtout s'imposerait plus fortement face au 2 grands acteurs historiques.

2nde question : Qui pourraient-ils  racheter ? Ma réponse : un réseau qui exploite au moins 100 points de vente pour exister vraiment sur le marché.

Et enfin, son ultime question fut : à quels réseaux pensez-vous ? Je lui réponds alors que des réseaux de restauration rapide avec un tel parc peuvent se compter sur les 10 doigts des mains et je lui cite : Pomme de Pain, La Croissanterie, Brioche Dorée, Paul, Quick et Mc Donald's pour être le plus exhaustif possible.

Si l'interview n'a duré que quelques minutes et s'est résumée à ces 3 grandes questions, l'article est extrêmement fourni et fait état de propos que je n'ai jamais prononcés à savoir : « Le scénario le plus probable est celui du rachat de Quick qui a plus de 370 restaurants en France. Il est largement distancé par McDonald's qui en compte 1.200. McDo' ne cesse d'innover, de se franciser et de monter en gamme. En face Quick, ne réagit pas. Pire encore, son image a été sévèrement écornée avec la mort d'un client à Avignon qui avait mangé un hamburger »

Je reste scandalisé par la pratique de telles méthodes journalistiques qui visent clairement à assurer à un papier un relais presse important quels qu'en soient les moyens et même si les dommages collatéraux relèvent de la crédibilité d'un homme.

J'espère sincèrement que ce journaliste s'exprimera très prochainement non seulement pour remanier l'interview qu'il a réalisée car je m'oppose farouchement à ce qu'elle reste en ligne en l'état mais aussi pour présenter ses excuses auprès de la direction de Quick ainsi qu'auprès de ses confrères qui ont repris ses propos dans l'ensemble de la presse internet et audiovisuelle ».