Au Etats-Unis, pour attirer le chaland en période de crise, il n’est apparemment pas utile d’améliorer la qualité des plats. Quelques restaurants et chaines de restaurants et pas des moindres, diffusent du sport sur écran géant, et servent de grosses pintes de bières par des serveuses sexy  à  forte poitrine et large décolleté. Vous en conviendrez, c’est une vision peut être réaliste mais plutôt réductrice des centres d’intérêt masculins. Mais bon ! Des chaines comme Hooters, Tilted Kilt Pub& Eatery, Twin Peaks, Mugs’N Jugs ou Bonne Daddy’s House of Smoke se disputent le concept de « breastaurants » que l’on pourrait traduire par « seins/restaurant ». Ces restaurants ne désemplissent pas. Selon je journal économique l’Entrepreneur, une serveuse de « breastaurant » ne peut pas se contenter d’être agréable à regarder. Elle doit aussi mettre le client à l’aise. « Ca commence par le confort » explique un expert américain de la restauration. Elles apportent un service à des hommes qui n’ont peut être pas quelqu’un pour s’occuper d’eux de cette manière à la maison. C’est important pour un certain nombre de clients et cela les fait revenir » D’accord pour mettre les clients à l’aise, mais pas trop tout de même…dans ce pays, un dérapage est si vite arrivé !!! Et plus grave à mes yeux ; lorsqu’on met en place ce type de techniques de trafic et fidélisation, est-ce que cela ne signifie pas que le simple fait de bien faire son travail de restaurateur ne suffit plus à faire du chiffre d’affaires et à le faire progresser ? Je n’ose pas y  croire mais  plutôt croire que ce genre de techniques « marketing » sont utilisées par des restaurateurs qui perdent peu à peu les fondamentaux du métier de restaurateur.