Les médias sont toujours incroyables en la matière! Ils nous informent de tout, le plus vite possible en termes de scoop, le plus rapidement possible en termes de traitements de l'information et ne reviennent quasiment jamais en arrière pour modifier l'information.C'est l'affaire Quick qui me met en colère! ce jeune homme ne reviendra malheureusement pas et sa famille cherche ou se trouvent les responsabilités. Mais quand on consacre 32 secondes à 2 ou 3 JT de 20h à mentionner que le procureur de la république d'Avignon désigne le responsable en l’occurrence le restaurant Quick d'Avignon, que pensez-vous que des millions de personnes sur leur canapé pensent à ce même moment? Qu'il y a des problèmes d'hygiène chez Quick, que les autres  fast food sont probablement aussi concernés. sans parler du journal le Parisien qui réalise hier un test d’hygiène dans 8 grandes enseignes de restauration rapide.Le résultat ? Contradictoire avec l'information précédente mais plus encore, le test dénonce l"hygiène de 2 enseignes que l'on imagine très mal !!! Bref dans moins de 3 jours les médias ne parleront plus de cela, les consommateurs auront enregistré l"information très (trop) déformée et on se posera quelques questions dans quelques temps sur certaines chutes de fréquentation chez certaine enseignes nationales! Et un jour ou l'autre d'autres journalistes se poseront d'autres questions. Pourquoi ces enseignes ont elles licencié du personnel ou n'embauchent plus! Le cas du Quick d'Avignon est bien évidemment isolé chez un franchisé peu scrupuleux des normes d'hygiène. Quick a rompu son contrat de franchise avec ce franchisé et il aurait pu déjà le faire à la ère alerte d’hygiène en 2008. Secondo, pourquoi les journalistes n'expliquent t ils pas que ce cas est obligatoirement isolé dans la mesure ou il y a 2 segments de la restauration qui sont hyper contrôlés et ou les risques sont quasiment au niveau 0 ? C'est la restauration collective et la restauration rapide. Alors de grâce mesdames et messieurs les journalistes, visez bien le vrai responsable de cette malheureuse affaire sans éclaboussez toute la restauration rapide autrement dit 70 000 emplois,  28000 entreprises, et 27 milliards d'€ de chiffre d'affaires!